FAIRE FACE AUX DEFIS ENERGETIQUES | FNTP
Retour

FAIRE FACE AUX DEFIS ENERGETIQUES

Bénéficier d’une alimentation électrique et d’un système de chauffage fiable sur l’ensemble du territoire (logements, bureaux, industries, espaces publics, centres de loisirs…) sont les standards minimums attendus par les Français. Les entreprises de Travaux Publics interviennent au quotidien pour entretenir et développer les réseaux d’énergie. De nombreux défis restent à relever, notamment en ce qui concerne la transition vers une production d’énergie renouvelable.

100 000 km de lignes électriques de transport à haute tension, 1,4 million de km de lignes de distribution aériennes et souterraines, 37 000 km de gazoducs, 200 000 km de canalisations de distribution de gaz, aux côtés des terminaux méthaniers, de réservoirs de stockage, de centrales électriques (nucléaires, thermiques, barrages, champs éoliens terrestres et bientôt offshore,  fermes photovoltaïques…) constituent le patrimoine énergétique du pays.

 

Les défis de la production énergétique

La Loi sur la transition énergétique pour une croissance verte adoptée en 2015 prévoit de porter la part des énergies renouvelables à 23 % de la consommation d’énergie finale brute en 2020 et à 32 % en 2030. Cependant, avec 15,7 % de part des énergies renouvelables dans la consommation finale brute d’énergie, la France n’avait réalisé en 2016, que les deux-tiers de l’objectif fixé à 2020. Selon l’Agence Internationale de l’Energie, le rythme d'installation des énergies renouvelables devra doubler dans les 5 prochaines années pour respecter les engagements. Consacrer les ressources nécessaires pour accélérer la transition énergétique est un impératif.

Part des énergies renouvelables dans la consommation finale brute d'énergie (en %)

Source : Rapport « Les énergies renouvelables en France en 2016 ». Commissariat général au développement durable. 2017.

 

Une nécessaire accélération du déploiement des bornes de recharges électriques

Selon cette même loi, 100 000 points de charge pour véhicules électriques en accès public devront être déployés sur le réseau public à horizon 2020 et 1 million d’ici à 2030. En 2017, seulement 20 000 sont recensées en France et seuls 3 000 points de charges prévus dans le cadre du Programme d’Investissement d’Avenir (PIA) sur 20 500 ont vu le jour. Un quart du pays est toujours non couvert par le réseau selon le Commissariat Général à l’Investissement. En conséquence, l’essor commercial et l’usage du véhicule électrique s’en trouvent limités dans de nombreux territoires de l’Hexagone. 

Nombre de points de charge pour 100 000 habitants

Source : Communiqué de presse « La France dépasse les 20 000 points de charge pour véhicule électrique accessibles au public ! ». AVERE-France et Gireve. 2017.

 

La rénovation de l’éclairage public

En France, 75 % des 9 millions de lampadaires sont obsolètes et pourraient être modernisés. Leur remplacement permet à la collectivité des économies substantielles, en divisant jusqu’à quatre fois leur consommation d’énergie. En coût global, les économies sur la facture d’électricité d’une commune peuvent atteindre jusqu’à 70 % avec les dernières technologies LED. Le retour sur investissement de la rénovation de l’éclairage public est ainsi de seulement 5 à 7 ans.

 

En savoir plus :