Municipales et infrastructures
Retour

MUNICIPALES ET INFRASTRUCTURES

Les entreprises de Travaux Publics réalisent 31% de leur chiffre d’affaires avec les communes et leurs groupements, qui sont donc le premier client du secteur. Le mandat municipal 2014-2020 a connu 2 phases distinctes : une 1ère phase marquée par la baisse des dotations qui a amplifié la baisse des investissements généralement observée en début de cycle et qui s’est soldée par un recul sans précédent de l’investissement local et une 2nde phase de reprise qui est intervenue tardivement et qui n’a pas compensé le manque d’investissement. Ce stop and go n’est pas seulement nuisible pour les entreprises et leurs salariés. Il l’est pour la qualité des infrastructures proposées aux citoyens : les infrastructures et réseaux ont besoin d’être entretenus de manière continue et les citoyens tolèrent de plus en plus mal la concentration des chantiers en fin de mandat. Il est essentiel que les maires qui seront élus au printemps 2020 prennent en charge dès le début de leur mandat la question de leurs infrastructures et ce d’autant plus que la situation financière globale du bloc communal est actuellement bonne.

Décryptages

 

+6% en 2019 : les dépenses TP des métropoles  toujours dynamiques

imagearticle2.jpg

 

Investissement local : forte hausse en 2019, et après ?

image_investissement_2019_2022.jpg

 

Cycle municipal : quel impact sur l’activité TP ?

image_cycle_electoral_2_0.jpg

 

En cette dernière année pleine du cycle électoral pour le bloc communal, les métropoles font preuve de dynamisme avec une hausse de 6% des dépenses TP inscrites dans leurs budgets primitifs 2019. L’investissement local devrait progresser de +8,5% en 2019. La bonne santé financière des collectivités permettra-t-elle un maintien de l’investissement en 2020 et un redémarrage rapide du cycle de l’investissement ? L’évolution de l’investissement des collectivités et celle de l’activité TP sont étroitement liées. A l’approche des élections de 2020, ce décryptage mesure l’impact du cycle électoral municipal sur l’activité.

 

Les infrastructures, sujet de campagne, enjeu de mandat

Retrouvez ci-dessous des fiches téléchargeables sur les communes et groupements de chaque département, réalisées par les Fédérations Régionales des Travaux Publics (FRTP) et les Cellules Economiques Régionales de la Construction (CERC) en vue des élections municipales de mars 2020.

Chacune d’entre elles :

  • présente les grands enjeux de chaque département en matière d’infrastructures,
  • détaille le patrimoine par type d’infrastructures ou de réseaux, à travers des indicateurs clairs et objectifs (linéaire, état, âge, valeur à neuf…)
  • montre l’évolution des dépenses TP des communes et groupements sur la période récente et les marges de manœuvre dont disposent ces collectivités pour investir.
Auvergne-Rhône-Alpes
Bourgogne-Franche-Comté
Bretagne
Centre-Val de Loire
Grand-Est
Hauts-de-France
Île-de-France
Normandie
Nouvelle-Aquitaine
Occitanie
Pays de la Loire
Provence-Alpes-Côte d'Azur
La Réunion
Vidéos

Quel est l’impact du cycle électoral sur l’activité des TP ?

 

Activité dans les Travaux Publics